En France, on distingue les déchets ménagers, ceux que nous produisons chacun au sein de notre foyer et de ceux dits « municipaux » qui comprennent nos déchets ménagers ajoutés à tous les autres déchets des collectivités et ceux liés aux activités économiques.

 

Si on produit en moyenne 354kg de déchets à la maison par habitant, les déchets municipaux, s’élèvent aux alentours de 530kg par habitant.

 

Ce qui fait de la France un des pays de l’UE qui produit le plus de déchet. La moyenne de l’Union Européenne est de 480kg. Nous faisons donc partie d’une minorité de pays, souvent de l’Europe du nord, qui produisent beaucoup de déchets comme le Danemark ou la Norvège.

 

Mais il y a du mieux. Selon l’Ademe, depuis 2007, la France c’est 4,6% de moins de déchets par habitant. La prévention, la réutilisation, le réemploi, la réparation et la lutte contre le gaspillage alimentaire en sont les principaux artisans.

 

Des efforts restent à fournir et tous les acteurs sont concernés, particuliers comme professionnels. Le plastique doit être d’avantage trié, le compostage démocratisé et le gaspillage alimentaire limité. Celui-ci représente en effet un coût de 16 milliards d’euros chaque année. D’un point de vue entreprises, ce sont les déchets du BTP qui sont particulièrement visés car facilement recyclables. Les directives européennes ont fixé un objectif de 70% de ces déchets recyclés.